Morrigan et le Silence

S’il y a bien quelque chose qui m’a frappé chez Morrigan dès la première rencontre, c’est son Silence.

Lorsque je suis descendue dans la caverne et que je me suis retrouvée face à face avec elle, il n’y avait aucun son. Aucun son dans la Grotte, et surtout aucun son de sa part. Pas une parole, pas un mot, rien. Or justement, depuis, cette sensation n’a fait que se confirmer. Elle semble « avare de paroles », mais cette expression a une connotation négative. Or justement, c’est une très grande qualité. Son Silence est sacré pour plusieurs raisons :

Elle réfléchit avant de parler, et ne le fait que c’est si c’est vraiment utile. Elle ne parle pas pour ne rien dire, mais ça va au-delà de cela : elle ne parle pas non plus pour les choses évidentes, ou les choses que l’on peut deviner, trouver soi-même etc. Quand je vais à sa rencontre à chaque fois, j’ai la sensation qu’elle a une forme de communication plus subtile que les autres Dieux. Elle semble dire les choses sans ouvrir la bouche, comme de la transmission de pensées (mais en plus subtil). C’est très difficile à décrire. Mais quand je « discute » avec d’autres Dieux ça ne me fait pas du tout la même chose.

Cela participe de son côté « mystérieux » : elle a une sorte d’image à maintenir, c’est son attitude divine qui est comme cela, la distance physique et langagière, contrairement à d’autres Dieux qui peuvent parler beaucoup. De plus, c’est lié à ses connaissances profondes et sur des choses cachées (cycle vie/mort/renaissance par exemple), à sa conception de la  transmission : les Mystères (secrets magiques, etc)

Cela est aussi lié à sa « médecine » profonde et révélatrice. Elle agit toujours en miroir : sans visage, elle vous révèle le vôtre ; par son silence, elle vous fait trouver la réponse vous-même ; par son silence, elle laisse opérer la magie… C’est un côté qui fonctionne « en négatif » (comme la photo). Son Silence est fertile, fécondant. Il permet d’observer mieux autour de soi et de voir ce qu’on aura pas vu, de faire une introspection plus profonde pour trouver en soi etc.

Finalement, ça a aussi fait écho à une certaine vision de la vie sacrée. J’entends par là charge sacrée, comme la prêtrise. C’est une méthode d’apprentissage le silence quand on regarde bien. Mais c’est aussi une façon de vivre, plus ou moins ascète.

On verra si je parviens à revenir sur ce sujet pour l’éclaircir et le compléter un peu avec le temps.

Publicités

~ par Valiel Elentári sur janvier 13, 2011.

7 Réponses to “Morrigan et le Silence”

  1. Hmmm, que cet article m’interpelle. A ton insu, tu viens de me faire comprendre quelque chose de fondamental au sujet d’une autre divinité 😉 Très éclairant, merci infiniment pour ce partage.

    • Héhé ! J’en suis ravie ! 😀 Effectivement quelques autres divinités possèdent la même caractéristique…. (y compris Perséphone)

  2. Ah c’est vrai que ça interpelle, cette notion de silence, pour trouver en soi sa vérité.

  3. Quand tu dis « Elle semble dire les choses sans ouvrir la bouche, comme de la transmission de pensées (mais en plus subtil). C’est très difficile à décrire. », je vois tout à fait ce que tu veux dire. Dans ce silence magique, on ressent ce qu’elle dit dans tout notre être, et non pas seulement par une écoute qui pourrait n’être que superficielle. Ce qu’on entend, en fin de compte, ce sont des non-mots (le fameux non-dit, ce qui n’a pas besoin d’être énoncé), car les réponses sont en nous, toujours. Elle est le Mystère, et grâce à son silence, elle nous permet de comprendre que nos questions sont futiles car nous « connaissons-sentons » déjà les réponses : son silence nous pousse à ouvrir pleinement le canal de notre intuition pour « entendre » son message, nous pousse à utiliser nos sens subtils, justement ^^

  4. Le Silence, comme l’Obscurité, sont l’essence de la grotte intérieure où puiser en soi-même les réponses comme les questions, les images, les inspirations. Je pense que ce que Morrigan t’amène à rencontrer, c’est l’essence même de la méditation, de l’accueil, de l’écoute… La réception intense qui ouvre les portes.

  5. Je suis tellement contente que les langues se délient ! C’est drôle je pensais que sur un sujet si particulier (et si difficile à exprimer) vous seriez discrètes justement… Merci pour toutes vos réponses enrichissantes ! Je suis ravie que ça vous plaise. 😀

  6. Article très juste et vraiment intéressant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :