« La violence des femmes »

Présentation éditeur : La violence des femmes apparaît comme un tabou social et historique. La femme brutale est forcément très minoritaire, très masculine, un peu sorcière, cruelle ou atteinte pathologiquement. Elle sort du rôle maternel, soumis ou victimiste que la société assigne à la femme depuis des générations.
Or la violence n’est pas si sexuée qu’on le croit ; l’Histoire le démontre, ainsi que les chiffres en matière de délinquance et de crimes ou les témoignages encore timides d’hommes battus. Il s’agit pour l’auteur de décrypter cette réalité et d’en tirer les conséquences sociales et juridiques. Pourquoi la justice, à crime égal, ne condamne-t-elle pas l’homme et la femme de la même manière ?
Infanticides, pédophiles, complices volontaires de leur compagnon : Christophe Régina s’appuie sur de nombreux exemples historiques ainsi que sur une enquête qu’il a lui-même menée auprès d’une centaine de personnes pour dépasser les stéréotypes de genre et interroger la place de la femme dans la société.

Auteur : Christophe Regina est historien et doctorant spécialisé dans l’histoire des femmes. Professeur d’histoire-géographie dans le secondaire entre 2005 et 2007, il enseigne aujourd’hui à l’université de Provence.

Décidément je ne regrette pas de prendre le 20 Minutes dès que je prends le métro pour aller bosser, parce que j’y fais très souvent des trouvailles. Voici un livre qui m’a directement amenée à Morrigan. Les Femmes « sombres » de l’histoire, l’aspect primitif, puissant, qui fait peur aux hommes de la société et les poussent à refouler. Entre peur et fascination. J’aimerais bien le trouver en bibliothèque pour le lire…

Publicités

~ par Valiel Elentári sur février 23, 2011.

3 Réponses to “« La violence des femmes »”

  1. C’est en effet une partie intéressante.Je m’étais d’ailleurs posée cette question.Je veux dire en matière de statistiques, comme tu le dis, c’est tellement tabou.Après c’est aussi intéressant de voir comment elles ont pus en arriver là.

  2. Ah oui! Cet ouvrage m’intéresse carrément. J’aimerai le trouver à la médiathèque. Merci beaucoup d’en donner les références.

  3. Mais de rien, je suis ravie que ça serve à d’autres. 😉

    Surtout si tu arrives à mettre la main dessus, ça serait top que tu reviennes nous en parler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :