Morrigan et Lammas

Voilà que Niniane m’a beaucoup intriguée l’autre jour en postant une photo de blé pour Lammas sur le groupe Facebook de l’Antre. Une démarche anodine s’il en est, mais cela m’était complètement sorti de la tête ! Et puis tout d’un coup je me suis mise à réfléchir… Morrigan et Lammas, qu’est-ce que ça donne ?

Effectivement Morrigan est très « volatile » ces derniers temps. Elle va et elle vient, elle me fait des coucous puis s’efface complètement… Qu’est-ce que Lammas finalement, et quel rapport à Morrigan ? Et bien cette année j’ai passé une étape supplémentaire dans la compréhension de ce festival. Cette année j’ai fait pousser des plantes et des fruits moi-même de la terre. Alors on a eu du temps pourri, bizarre, détraqué, mais y a quand même des charnières. Et là maintenant qu’on est en Août, j’ai l’impression que les plantes sentent que c’est la « fin de la saison »; Mes tomates murissent doucement, mais plus qu’auparavant et j’ai mangé pour la première fois des fruits entretenus et récoltés de mes mains. La lavande aussi va demander bientôt à être récoltée pour être séchée et servir en petits sachets…

Le moment de la récolte prend un autre sens. C’est aussi le moment de voir, de s’interroger : qu’est-ce qui a poussé jusqu’à maturité ? et donc quels soins ont été les plus appropriés ? Si ça n’est pas poussé, mal poussé, quelles en sont les raisons ? qu’est-ce qu’on peut ajuster pour l’année d’après ? Mon rapport à la terre s’intensifie. Je ressens en moi, et si je n’arrive pas à écouter, à ressentir, alors je suis les symptômes. Mais tout d’un coup je réalise aussi : quels sont mes fruits à moi ? Mes fruits personnels ? mes fruits spirituels ? qu’est-ce qui a poussé, qu’est-ce qui est mort ? S’il y a des choses qui sont absentes, est-ce parce qu’elles n’ont pas poussée ou bien parce qu’elles ont peut-être été délaissées, oubliées ?

Finalement j’ai un grand sentiment d’espace. Comme une transition : un espace qui a été choyé et qui apporte aujourd’hui des fruits, mais un espace en voie de renouvellement aussi. Le début d’un déclin pour faire place à autre chose… Plein de pistes intéressantes cette année, de façon imprévue.

Je devrais vraiment prendre sur moi de « pas être dans le mood » et faire quelque chose. J’ai fait une prière à la lune cette nuit, quand j’ai pris le soin d’arroser mes plantes, de voir dans quel état elles étaient, la lune est soudainement sorti d’une énorme couche de nuage, juste en face de moi… et j’ai senti sa force. Alors je lui ai demandé une bénédiction pour la fertilité. Un grand moment, purement simple, mais le genre qu’on ne peut pas remplacé.

Publicités

~ par Valiel Elentári sur août 2, 2012.

2 Réponses to “Morrigan et Lammas”

  1. J’ai eu environ la même réaction! J’ai récolté certains produits de mon potager et j’ai également remarqué que depuis Mercredi, mes tomates murissaient plus rapidement! Alors qu’elles ont a peine commencer a rosir depuis 2 semaines, en trois jours j’en ai 6 qui ont complètement passées de rose/verte a bien rouge! 🙂

    Et j’ai décidé d’arrêter de mettre de l’énergie dans une relation d’amitié que j’entretenais depuis fort longtemps. Je me suis finalement ‘ouvert les yeux’ et que ça faisait trop longtemps que je le faisais a sens unique. Maintenant, je laisse le terrain en vachère et la personne concernée verra ce qu’elle veut en faire! réglé le problème et faire reverdir le tout ou laisser mourir la terre et permettre a autre chose de s’épanouir pour reprendre ton analogie 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :