Bienvenue dans le Sanctuaire virtuel de la Déesse irlandaise

Archives de décembre, 2013

Lune Noire du 31/12/13

Ce soir pour ceux qui l’auraient oublié avec tous les préparatifs festifs, nous serons en Lune Noire. Et en plus, symboliquement administrativement, nous changeons d’année. N’hésitez donc pas à marquer le coup pour vous détacher du passé, couper les ponts avec les nuisibles, etc. Que faire pour cette occasion ?


EDIT : et riez tous donc de ma bourde, la Lune Noire est CE SOIR, le 1er Janvier 2014. 

Publicités

La Dame du Lac et de l’Epée

(c) Rozenn Illiano

Pour apprécier l’illustration en plus grande taille, rendez-vous directement sur la page de l’auteur.


La voie guerrière

Voici un article magnifique de Morpheus qui évoque les détails techniques du combat en armure, et qui passe en revue pas mal d’aspects spirituels. Que peut apporter le combat à une femme ? Est-ce dur ? Qu’est-ce que cela change physiquement, mentalement ? Je conseille vivement de lire d’abord le premier article au moment où elle a commencé la pratique, qui parle des réflexions de départ, et ensuite l’article donné qui fait un bilan après un an. Ca serait difficile à résumer, c’est très riche. Il s’agit à la fois d’un travail très personnel, d’un travail historique (sur le combat), symbolique et spirituel. Ce qu’apporte le combat, ce que peut être un guerrier, et une guerrière.


Washer at the Ford – PBP du 08/11

Pour approcher cet aspect de Morrigan, la lavandière du gué, en français. Certaines légendes évoquent il me semble comment elle annonçait la mort des soldats avant les combats, et recoupe une figure non divine qui annonce la mort en général, comme expliqué dans l’article.

Scáthcraft

La Lavandière du Gué est un personnage familier dans les traditions orales de l’Irlande, de l’Ecosse,  du Pays de Galles et de la Bretagne.

La bean nighe (gaélique écossais) est un présage de mort et une messagère de l’Autre Monde, probablement dérivée de la Morrigan. Elle est une autre forme de bean sìth (en irlandais bean sídhe, anglicisé en « banshee »). La bean nighe (prononcé ben-nii’-yè) a un équivalent breton, la kannerez noz. Bean sídhe et bean sìth (qui signifient « femme du sídhe », « femme fée » ou « femme de paix ») dérivent de l’irlandais ancien bean síde. La bean nighe est parfois appelée par les diminutifs ban nigheachain (petite lavandière) ou nigheag na h-àth (petite lavandière du gué).

Il existe plusieurs descriptions de la Lavandière. Elle est généralement décrite comme une vieille femme, petite et mince, souvent vêtue de vert, parfois avec les pieds palmés et rouges. Bien qu’apparaissant…

Voir l’article original 356 mots de plus


Morrigan – Digital painting – Peinture numérique

Fred Rambaudby Fred Rambaud


Rituel de bannissement avec la Lavandière du Gué

Rituel proposé par Stephanie Woodfield dans son livre « Celtic lore and spellcraft of the dark goddess – Invoking the Morrigan« . Traduction et adaptation de Siduri, article disponible aussi sur son blog.

Je le poste avec un peu d’avance car je crois qu’il ferait un excellent rite de nouvelle lune, or elle a lieu aujourd’hui. 

———

Outils :
* De l’encens de patchouli
* Un bol ou chaudron assez large
* Du thé aromatisé à la grenade
* De l’eau chaude filtrée

Ce rituel est à réaliser dans sa salle de bain ou à l’extérieur si le temps le permet. Vous verserez de l’eau sur l’ensemble de votre corps, aussi plus le bol ou chaudron sera grand, mieux ce sera. Si vous ne pouvez pas trouver de thé de grenade, utilisez n’importe quel thé qui donnera une couleur d’un rouge profond à l’eau. Vous pouvez utiliser de l’hibiscus ou du thé à la fraise à la place, mais la grenade reste idéale en raison de son association avec le monde des morts.

Allumez l’encens et passez le bol à travers la fumée, en disant :

Au nom de la Reine Fantôme
Je bénis ce chaudron de transformation

Emplissez le chaudron avec les herbes ou les sachets de thé ainsi que l’eau chaude, puis asseyez-vous le temps que cela infuse pleinement, et méditez sur ce que vous voulez bannir de votre vie, ou sur les nouveaux commencements auxquels vous aspirez.

Quand l’eau est bien sombre, trempez vos mains dans le bol et faites tourbillonner l’eau. Imaginez que vous êtes la Lavandière du Gué (Washer at the Ford), lavant les restes de votre existence passée dans le chaudron de transformation, afin d’apporter du renouveau, une nouvelle phase et de nouveaux buts dans votre vie. Quand vous êtes prêt, appelez la Lavandière du Gué en disant :

Lavandière du Gué
Dame du changement
De la mort et de la renaissance
C’est toi qui nous guide au-delà des frontières de cette vie
Et nous mène à la guérison et au renouveau
Reine des Fantômes
A la fois vieille femme et jeune fille
Conduis-moi à la guérison
Je tourne une page de mon existence
Je me dépouille de l’ancien tel le serpent de sa peau
Et accueille le bon et le neuf
Lavandière Fantôme
Guide-moi à travers ce temps de changement !

Avec vos doigts, faites couler l’eau le long de votre corps, en visualisant votre ancien moi se détacher de vous, vous laissant ainsi pleinement renouvelé.
Lorsque vous sentez que le rituel touche à sa fin, remerciez la Lavandière du Gué et rendez l’eau restante à la terre.