« Triple Déesse »

tripleInscriptions en ogham de la gauche vers la droite (se lisant de bas vers le haut):

The Crone, The Goddess, The Morrigan, The Maiden

Source: http://darianna.com.ua/forum/index.php?topic=80.0

Enregistrer

Publicités

~ par Aubépine sur mai 16, 2015.

15 Réponses to “« Triple Déesse »”

  1. J’ignore qu’elle est ton secret, je travaille des vidéos de tarot qui me passionnent depuis tout à l’heure où l’auteure parle de la triple déesse. Ce terme que j’ai vu sur ça vidéo m’a marqué.

    et je comptais lire à fond son article de Blog sur le sujet une fois chaque vidéo visionné aujourd’hui : http://lilianefleurdelune.blogspot.ca/2015/01/les-triples-deesses.html

    Je faisais une pause et je viens de recevoir ton post. Ça me parfait impossible que ça soit juste un hasard. J’ai la chair de poule.

    Tout ce que je sais, c’est hier soir, la papesse est revenue dans mon imaginaire, avec son côté Morrigan et que depuis ce matin, une partie d’une de mes vidéos, au dedans la papesse se fait appeler la déesse sans nom (C’est La morrigan, car j’ai pour l’instant refusé de l’invoquer, elle se présente à moi en tant que déesse sans nom) ne cesse de tourner en boucle dans ma conscience. Dans cette vidéo, il y avait déjà l’emprunte de la triple déesse : les parkques, se nommant chacune « Je suis Corée, je suis Perséphone, je suis Hécate ».

    Je suis sidéré là et je suis dans une période où je n’ai plus de synchronicité s comme ça.

  2. L’article de Liliane fleurdelune sur les triples déesses m’aurait finalement amené à faire un lien aujourd’hui entre « la triple déesse » et la Morrigan. Ce lien m’était inconnu. D’ailleur, une fois encore, elle en parle sur l’arcane de la papesse du symbole de la triple déesse, mon lien avec Morrigan. J’ai découvert depuis qu’elle finit son article par  » « La Triple-Déesse Morigan » » et donne des liens pour mieux la connaître…. Le timing de ce post, avec l’image « Triple déesse », je ne m’en suis pas encore remis depuis tout à l’heure. C’est … trop parfait, pour me faire tomber de ma chaise. C’est impossible.

    J’ai ressorti et revisionné mon montage qui m’est revenu en mémoire ce matin. Il symbolise ma relation avec La Morrigan, qui dans la vidéo se présente à moi comme la déesse sans nom :

  3. Pardon pour mes longs messages et leurs familiarités, je pensais vraiment m’adresser à Valiel en fait, qu’elle était l’auteure du post. Merci pour le partage et la coïncidence.

  4. Bonjour Vincent, pas de soucis. J’espérais que Valiel passe par là.
    Je ne savais pas trop quoi te répondre. J’avais bien compris que tu pensais que c’était elle ^^
    Je suis très heureuse que cela t’ai marqué et permis d’assembler quelques pièces de puzzles en tout cas! 🙂

    • Merci beaucoup Aubépine, j’étais assez gêné et ton message me rassure. En revenant hier soir, j’ai vu le mot « ogham ». J’ai croisé en janvier une dame connaissant le tarot, qui m’a parlé d’Ogham pour la première fois. Elle enseigne cette écriture. Ce jour-là, c’est elle qui m’a évoqué Hécate et introduit les triples déesses. C’est à la suite de cette rencontre que j’ai ajouté Hécate dans mon montage, ce qui m’avait permis alors d’avancer avec La Morrigan. Mais je n’ai jamais creusé ensuite, sauf samedi. J’ai la possibilité de revoir cette personne en fin de mois. J’avais choisi de ne pas être au rendez-vous. Finalement, tout est changé maintenant, je serai au rendez-vous. C’est une personne érudite, avec des connaissances solides sur des déesses des différents panthéons. Ton post m’invite donc à ne pas me fermer une porte. Bonne soirée et merci 😉

      • Les petits actes peuvent changer le cours d’une vie.
        C’est vraiment magique parfois! ^^

  5. Bonjour Aubépine,

    je reviens faire un point, un retour et te remercier.

    Comme suite à ce magique hasard (triple déesse/ogham), j’ai modifié un choix que j’avais fait. J’ai donc revu une personne, dans le cadre d’un exposé sur la déesse Isis. C’est très positif pour moi cette nouvelle rencontre, car j’ai un outil pour comprendre et progresser.

    Dès le début, elle nous a prévenu : elle nous présenterait d’autres déesses égyptiennes, dont une très peu connue, mais pourtant importante, Neith. Cette Déesse m’étant inconnue, j’ai immédiatement souhaité, de tout coeur, qu’il y ait un lien avec Morrian, que Neith soit bien dans l’énergie de la déesse guerrière et à la toute fin, j’ai eu confirmation.

    J’espère réussir à retranscrire ce qui m’a été dit ce soir-là, car ça confirme que suivre La Morrigan, s’y intéresser, accepter et aimer son énergie, c’est un bon choix, qui fait la différence. En général, on se limite aux énergies de gratitudes. La gratitude est indispensable pour commencer le cheminement et c’est important de réveiller cette énergie, intimement liée aux féminins, mais il faut ensuite réussir à intégrer d’autres énergies, pour continuer d’avancer. Avec Morrigan, on est toujours dans l’amour bien sûr, mais avec ce côté guerrière et tranchant. Cette énergie est aussi importante à réveiller que celle de la gratitude, mais en général, on n’y pense pas ou on n’ose pas.

    Elle nous a parlé d’une fleur à 5 pétales (comme une étoile à 5 branches). En symbolique, la fleur renvoie au cercle. Au centre de la fleur, la déesse Isis, qui est la synthèse de 5 autres déesses, énergies féminines, contenant l’amour, mais avec un caractère assez différent. Chaque pétale représentant l’essence, le visage, l’énergie d’une déesse égyptienne, utile à intégrer pour accéder à la compréhension de soi, à l’unité. La dernière était « Neith », qu’elle a décrit, comme une femme initiatrice, mais une déesse guerrière, avec un arc, dans l’énergie d’Artémis chez les Grecs. Ne pas réussir à intégrer ce visage de la déesse guerrière, son énergie, c’est avoir de la difficulté à intégrer l’unité. Toute femme, personne réussissant à l’intégrer, trouvera dans son quotidien un équilibre. Les femmes qui touchent à ça, peuvent avoir des relations plus harmonieuses avec les hommes. Il ne faut pas aller rechercher la force du côté du masculin, mais bien du féminin.

    Résumé :

    Fleur à 5 pétales avec Isis au centre – un regard sur les énergies féminines- puissance initiatique.

    (en symbolique, la fleur renvoie au cercle)

    ISIS – Au centre de la fleur. Moment de rassemblement – Reine du Ciel – Terre – Enfer – Étoile – Protection – Archétype qui va absorber, rassembler les déesses. Dans notre fleur, elle englobe 5 énergies, elle représente l’unité.

    NOUT – La déesse du ciel – Féminin stellaire

    NEPTHYS – Sœur jumelle de ISIS. La dame d’occident. La gardienne des morts. La maîtresse de maison. Le côté domestique d’ISIS.

    HATOR – Corne de vache + disque solaire. Joyeuse, fertilité. La fonction douce du féminin, qui écoute, qui accompagne dans la joie, qu’on retrouve dans Marie. Côté vivant, sensuel.

    SEKHMET(lionne)/BASTET(chat-douceur) – Puissance/douceur

    NEITH – Divinité plus ancienne. Déesse presque virile : son attribue, l’arc. L’Artémis. Femme guerrière, énergie dont on a besoin. Pour la force, les femmes n’ont pas besoin d’aller du côté du masculin, si elles ont besoin de force, il faut aller du côté féminin. La guerrière et l’initiatrice féminine. La fileuse. Le féminin qui tisse le monde, l’araignée. L’initiation féminine par le tire à l’arc et le tissage. « Je suis vivante, je suis libre ». C’est le côté « guerrière » d’Isis.

    « Ce que nous dit cette fleur : Voilà l’ensemble des énergies qu’on devrait utiliser, mais en général, on se limite, on n’en n’utilise que 1 ou 2, alors qu’on pourrait aller chercher des énergies auxquels on n’est pas habitué : ce qui est le but d’un travail Archetypal. On commence toujours par des énergies de gratitudes. C’est celui qu’on a le plus endormi. C’est le passage obligé, joyeux, vivant, générateur(Nout, Hator, etc.). La plus mystérieuse de toutes, c’est Neith, c’est la plus secrète. Ce n’est pas l’énergie la plus simple à connecter.

    Ce que je vous donne, c’est les grandes lignes, c’est à vous d’aller plus loin. L’Égypte : la terre initiatique. C’est le point d’origine.

    En tant qu’être humain, on a un à disposition un certain nombre d’énergies, et on n’en utilise pas l’ensemble, par ce que’on a été formaté pour réagir de telle manière, dans telle situation. Ce sont des leçons : à partir des mythes, on recherche des maîtres de vies, des enseignements. L’incarnation d’un féminin, elle a au moins 5 aspects. Si nous on arrivait à avoir cette richesse ! La plénitude et l’unité se construisent à partir de l’adversité. L’unité, ce n’est pas l’appauvrissement. C’est la combinaison, la cohérence, la conjugaison, la congruence. Souvent, le travail intérieur est assez subtil : il faut se désencombrer et ne pas se mutiler ».

    Pour ma part, l’idée de la fleur, comme un mandala avec ISIS/La Papesse au centre, m’aide. Je comprends pourquoi il est important que j’accepte la Morrigan comme un visage de mon guide intérieur. Ce n’est pas si facile, car j’ai voulu rester sur l’énergie de la gratitude, l’image de la vierge Marie. Pourtant, quand j’ai croisé cette déesse, il y a eu un déclic que j’ai nié. Avec mon tarot, j’ai donc sortir les 4 reines des mineurs et l’impératrice et je l’ai ai placé autour de la papesse/ISIS. La Morigan, c’est la reine d’épée finalement et c’est une partie aussi importante, que j’aime autant que les 4 autres reines du tarot. Je travaille intérieurement pour unifier ses énergies féminines maintenant, ça va prendre du temps et peut-être que mon travail avec le tarot va se débloquer par la suite. C’est pour moi le moment du débroussaillage intérieur. Alors merci Aubépine ;), sans ton post, sans ce hasard impossible, je n’aurais pas été à ce rendez-vous et je ne serais pas dans cette compréhension. Je dois bosser, accepter La Morrigan comme étant une énergie, une déesse que j’aime, et donc j’ai besoin pour avancer, autant que les autres. J’ai du boulot, mais au moins, j’ai des outils pour évoluer maintenant.

    Bonne semaine à toi 😉

    • Merci Vincent pour ce retour. Je sais comme il est dur parfois d’accepter la Morrigan dans nos vies tant elle peut intimider. J’ai mis 2 ans! ^^

      « Avec Morrigan, on est toujours dans l’amour bien sûr, mais avec ce côté guerrière et tranchant. »
      Je suis contente que tu le perçoive aussi, cela ne saute pas aux yeux de tout le monde. Je le ressens fortement aussi. Peut être plus facilement que d’autres parce que ma propre mère est un peu comme cela 🙂

       » Il ne faut pas aller rechercher la force du côté du masculin, mais bien du féminin. »
      En effet, c’est en partie La Morrigan qui m’a appris la « force » et ce coté plus « masculin ». Et la douceur, la reconnaissance de mon « féminin »? c’est un dieu! Manannan!

      « La Morigan, c’est la reine d’épée finalement et c’est une partie aussi importante, »
      Ça c’est vraiment marrant. Parce que j’ai découvert il y a quelques années que la reine d’épée me représentait dans les tirages me concernant.

      Ne t’inquiète pas, beaucoup de gens ont peur des déesses Sombres. Bizarrement, elles sont celles qui me parlent le plus. Et je t’assure, elles ne posent pas plus de problème que les autres!

      Bonne semaine à toi aussi 🙂

  6. Bonsoir Aubépine. Merci pour ton dernier message. J’ai pensé qu’il allait me falloir encore un an pour l’accepter La Morrigan et j’ai eu peur de revivre cette tension si forte en moi. Mais un réel débroussaillage intérieur à eux lieux ces quelques semaines. Ça a été très intense. Mes fausses croyances, mes dénis de la réalité, sont tombés un à un. La fleur d’or aux 5 pétales, représentant les 5 aspects du féminin sacré, avec en son centre la femme, l’individu accompli, a réunifié La Morrigan avec les autres aspects de la déesse. La déesse guerrière fait partie de mon guide, elle l’a toujours été. Elle est cette partie aussi de moi qui me faisais honte, car c’est finalement celle que j’exprime le moins dans le quotidien et que peut connaisse de moi. L’accepter, ça change tout. Je sais qu’aujourd’hui, en cet instant pour moi, une étape importante a été franchie depuis, car il n’y a plus cette pression. Il y a de la compréhension.

    Tu m’as guidé toi vers cette femme qui a parlé d’une déesse guerrière, compatible avec l’amour. C’était la clé. Je ne l’avais jamais envisagé ainsi. En fait, c’est un peu comme le film « Maléfique ». Une dame sombre et très puissante, mais pleine d’amour. Pourquoi cette déesse s’est acharnée pendant plus d’un an pour être à mes côtés ? Pour être accompli, j’ai besoin de son point de vue, de sa pugnacité, pour m’affirmer, ne rien lâcher, exiger, pour mon bien-être et ceux de mon entourage. Cette mémoire ancienne veille sur moi, en moi. Je travaille maintenant à exprimer sa puissance, en collaboration avec les 4 autres aspects de la déesse en même temps : toujours être moins même, mais il doit maintenant y avoir ce quelques choses en plus, cette énergie qui ne lâche rien, qui insiste, qui suit un seul cap et va jusqu’au bout.

    Je l’aimais plus que les autres La Morrigan, car j’avais besoin d’elle et que par nature, son énergie s’est toujours moins exprimée que les autres, surtout ses 2 dernières années. Pourtant, dans ma vie, son énergie s’est exprimée, toujours au bon moment et j’ai vaincu alors à chaque fois. Et finalement, si elle était là, à se manifester, à s’imposer, c’était pour mon bien, par bienveillance.

    Pendant 1 an, j’étais en conflit avec la déesse guerrière, mais j’étais aussi en conflit avec ce mot « Amour », utilisé dans beaucoup de religion, pour accéder à un nouvel état de conscience. Là, beaucoup de choses se débloquent donc pour moi au niveau intérieur et au niveau extérieur. L’énergie de la Morrigan, ça met en mouvement…. Je dois maintenant agir dans le réel, dans l’harmonie avec ces énergies, pour pouvoir continuer d’évoluer vers mon centre, vers l’unité. Tout ce joue dans mon quotidien et la résolution des difficultés ou contrariétés que je peux rencontrer.

    Je crois que sans le hasard de ton post, oui, je serai reparti pour un an de plus de lutte contre la morrigan, de refus du mot amour. Sacré bon hasard donc 🙂 Merci

    Je te dis à bientôt

    • C’est vrai que le hasard fait bien les choses parfois!
      Je comprend tout à fait ta réticence, comme je te l’ai déjà dis, j’ai mis deux ans à l’accepter. Et je l’ai acceptée quand je me suis rendue compte qu’en réalité, elle avait toujours été avec moi, alors pourquoi avoir peur?
      « La déesse guerrière fait partie de mon guide, elle l’a toujours été. » tu le dis toi aussi 🙂

      « Elle est cette partie aussi de moi qui me faisais honte, car c’est finalement celle que j’exprime le moins dans le quotidien et que peut connaisse de moi.  »
      J’ai envie de dire, moi aussi. Avant, je la réprimais, j’en avais même peur de ce « pouvoir » et seul les aspects les plus sombres ressortaient quand c’était « trop plein ». Maintenant, cette part s’exprime librement, et beaucoup de positif en sort. C’est ton cas aussi?

      Quant à « Maléfique », je vois bien le lien. J’ai été abasourdie par tout les liens que je pouvais faire entre le film et la souveraineté, la Morrigan, etc…

      Et je pense que ce n’est pas moi qu’il faut remercier, mais bien Notre Déesse 🙂 Elle m’a inspiré, ce qui à pu t’inspirer à ton tour.

  7. Tout est dit Aubépine ! C’est bien ça ! En quelques semaines, je ne la réprime plus, je travaille pour l’accueillir, car j’ai besoin d’elle au quotidien, et pas seulement quand je suis au bout du rouleau, où elle s’exprime alors trop forte, ce qui à fait que je la laisse caché en moi-même, mais qu’elle a toujours été là.

    « Maintenant, cette part s’exprime librement, et beaucoup de positif en sort. C’est ton cas aussi? »

    Oui, c’est un grand oui. C’est ce que je voulais te dire. Depuis ta synchronicité, je suis arrivé à ça, à cette conclusion, si rapidement. J’en été tellement loin et en plus d’un an, je ne voyais pas de solution. Il fallait qu’on se retrouve mais je n’y arrivais pas. Elle est une partie de moi. Ça va être par contre un vrai travail quotidien pour que cette pensée soit vraiment appliquée. C’est important d’appliquer les découvertes des mondes intérieurs au monde extérieur. Mais il faut le faire.

    Aujourd’hui, en ce jour d’été, je remercie La Morrigan. Je m’incline devant ma reine, devant la déesse qui m’a guidé et sauvé lors de mes épreuves passées. Je la remercie d’avoir su s’effacer en 2013, lors de mes épreuves, car sa violence alors ne m’aurait pas sauvé. Je suis si heureux après 2 ans, de la retrouver et de l’intégrer parmi mes 4 autres visages. Elle m’a manqué. En secret, elle était ma préférée, ma force secrète, ma muse, les 4 autres visages, jaloux, refusés son retour. Mais j’aime mes 5 visages de façon égale (reine des épées, reine des bâtons, reine de coupes, reine de denier, impératrice). Chacun est important pour moi. Devant l’image de la triple déesse que j’ai imprimée, je vais préparer des offrandes, pour la remercier aujourd’hui, pour la venue de l’été, pour l’accueillir officiellement parmis les 4 autres reines/impératrice. Il y aura des graines qui vont germer et j’espère trouver de belles framboises. La Papesse, mon guide, est compatible avec La Morrigan quand les 5 aspects de la déesse sont réunis pour collaborer, sans différenciations ou préférences à l’une ou à l’autre.

    Bon solstice d’été à toi Aubépine

  8. Un petit truc qui me taraude et m’oblige à revenir : Maléfique. Je vais rarement au cinéma. La personne qui m’a fait rencontrer mon guide, en ayant conçu un tarot où l’arcane de la Papesse m’a hypnotisé et c’est animé dans mon inconscient en 2013, a communiqué sur ce film l’an passé, sur FB, qu’il était bien et c’est ça qui m’a fait aller voir le film. Quand j’ai vu le film, du début jusqu’à la fin c’était mon guide, c’était la Morrigan/la Papesse. J’ai vécu le film comme ça. À l’époque, je n’étais pas encore vraiment en conflit, je crois, avec son énergie. Valiel avait évoqué sur FB une fois La Morrigan, au printemps, en disant pour elle « C’est mon côté Morrigan ». Un truc du style. C’est là qu’il s’est passé un truc en moi.

    Je suis en train de revoir ce film. Je ne me rappelle plus exactement quand je l’ai vu l’an passé, mais il est fort possible que ça fasse presque 1 an. En tout cas, c’était dans la même période.

    En tout cas, c’est l’auteure du tarot qui a réveillé en moi cette mémoire d’un autre temps, cette mémoire de femme qui ne m’appartient pas, et qui m’a conduit à voir le film l’an passé, au moment où déjà, j’avais commencé à voir en la Papesse, un nouveau visage, celui de la Morrigan.

  9. bonsoir votre récit m’ai été très passionnant pour moi comment entre en contact avec vous svp merci.

  10. Merci de nous avoir lus. Voici mon email : vincentsmiles78@gmail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :