Bienvenue dans le Sanctuaire virtuel de la Déesse irlandaise

Autels

Autel quotidien qui ne désemplit pas

Cette pratique est devenue nécessaire depuis le solstice d’été au moins. Mais avant ça je ne me rappelle plus. Mes autels en général ont pris une tournure nécessaire, comme un micro temple à la maison. Des bougies sont brûlées pratiquement tous les jours, des objets dédiés, des choses dites (ou murmurées), des coupes remplies d’eau….

De jour et de nuit, il y a mes autels personnels un peu statiques, et ceux dédiés aux divinités avec lesquelles je travaille qui eux sont constamment entretenus en eau, bougies, objets, prières. Evidemment, Morrigan à sa place de choix, elle est même constamment démultipliée x) J’ai un très grand autel statistique, composé de plein de choses très précises. Des choses qui la représente, des fragments pour des facettes spécifiques, une coupelle à offrandes… Et puis un autel sur mon bureau qui est entretenu tous les jours, quand je travaille. Et finalement, un autel de nuit aussi, juste au-dessus de ma tête, avec perles et photophore, et huile parfois, et autres. De jour comme de nuit, elle a creusé sa place, surtout depuis la fin de l’été et mes engagements.

Ce que j’ai beaucoup apprécier d’observer, aussi bien chez moi, chez les autres, et en extérieur, c’est comme l’énergie du sacré est « collante ». Un lieu entretenu régulièrement, pas juste physiquement, mais dès qu’il y a « travail », offrandes et prières régulières, l’énergie s’accumule et marque l’endroit qui commence à « rayonner » (pour simplifier). Personne ne me fait de retour encore, mais j’imagine que même les gens moins sensibles aux divinités et aux énergies peuvent ressentir ce genre de choses. Et avoir ainsi un point d’ancrage chez soi permettrait de pouvoir l’expérimenter soi-même à terme.


Autel d’Imbolc 2011

Avec mon rituel de pleine lune et initiation, j’ai refait mon autel à Morrigan.

Désormais n’y figure plus seulement la photo, le masque en cuir, les pots d’offrande et les pierres, mais j’y ai ajouté l’oracle de Dionysos (le petit papier devant la photo), une parure « magique » qui nous lie et représente ma fonction, et mon bracelet de grenat que j’utilise comme perles de prière. Je ne sais plus si j’avais pris le temps aussi d’évoquer la pierre noire en haut à gauche, qui m’évoque une pierre volcanique et qui m’a tout de suite attirée quand je n’ai trouvé. A droite en haut se trouve également un petit bol (raku?) noir/gris que j’ai dédié à Morrigan (dedans se trouve le masque en cuir).

Une petite nouveauté

D’ailleurs, j’en profite pour faire part de ce que m’a soufflé Morrigan. Si jamais parmi vous il y en a qui souhaitent que je fasse en leur nom une offrande particulière, que je trouve une prière, pose une question, n’hésitez-pas. Je suis à votre disposition.


(C1) Week-end 4

Le cycle 1 se terminera bientôt, du moins je songe à chercher une nouvelle orientation après Samhain.

Ce week-end pas eu le courage de faire la promenade hebdomadaire pour ramasser des offrandes, à cause du mauvais temps, et sans parler de l’envie de ne pas dépenser le peu d’essence qu’on a vu qu’on n’en trouve pas… Du coup je me suis contentée de faire le tour du jardin plusieurs fois, et alors il m’est apparu évident que le Sumac de Virginie allait me servir pour l’offrande. J’ai cueilli un « fruit » bien rouge vif pour le poser sur l’autel.