Bienvenue dans le Sanctuaire virtuel de la Déesse irlandaise

Rites

Une pluie de plumes….

Je reviens de balade et de rituel, et après avoir soumis une question/demande, j’ai trouvé 36 (!) plumes sur le chemin…. Alors que je n’en trouve jamais aucune d’habitude. Jamais. En me baladant. (Les gens m’offrent parfois des plumes noires, mais j’en ai peut-être trouvé 5 à tout casser.) Une période de Lughnasad très particulière…

Hail Morrigan !


Personne ne mérite ça – No one deserves this

[An edito for the few English-speaking Reader. Today has suffered a terrible outburst of extremists’ violence in France : three people attacked a famous journal’s headquarters (Charlie Hebdo) during a meeting and killed 11 people, journalists, targeting some of the most well-kown and talented French cartoonists among their ranks. We don’t know who they are, how they did, and for now it doesn’t matter, I mean, I won’t spread rumors and vulgar generalization. All that remains is a horrible crime, targeting professionals and a very important institution (targeting the media). We are all in shock, and all that can be done for now is taking a few step back, not giving away to fear, and praying for the deceased, the wounded, their family, and truth.]

Parce qu’au fond de moi quelque chose grince. Et Elle grince. Nous n’avons pas assez d’informations, nous ne savons pas si c’était effectivement un gros coup monté ou un coup de pot, qui sont ces personnes (criminelles) et dans quelles « catégories » elles rentrent, donc il serait contre-productif voire déplacé de dire quoique ce soit de plus. Derrière, quelqu’Une me souffle de ne pas céder aux réflexions faciles et à la peur, et de prendre du recul. D’analyser les infos. Mais tout ce que je sais, c’est que dans mes tripes j’ai reçu un coup. Je suis choquée de cette extrémité, de cette violence. Personne ne méritait ça. Des professionnels qui vont leur travail. Et le fait qu’on puisse s’en prendre autant à des individus ou à l’institution des médias de la sorte est inadmissible.

Je prie pour les blessés, les familles des victimes, et ces hommes morts dans des conditions détestables. Pour la paix de leur âme, l’apaisement des esprits de tous, pour la Vérité et la Justice.


Meeting the Lady of the Ford

Hail Lady of the Ford,
I salute you !

O Lady of the Ford,
Please let me come closer
Let me gaze into your pool

The road was long and
I thought I had lost myself

O Washer at the Ford,
Can I step foot on your shore ?
Can I step into the red water ? 

I see the Shadows on the edges
I feel the power of the pond

O Washer of the Ford
Is it safe to proceed, 
What needs to die tonight ?

I am caught by the lake’s fate
I am caught by my own curiosity
Pulled forward, unable to resist

I step forward into the red water
And I die

I bleed
I die
And die again

Pieces of myself red and flowing, flowing
All around me

I see the Shadows again now
Aware of my own ghosts
I see the past in the mist that raise above the waters
I see the pain and cries
And they swirl, round and round

They swallow me
As I plunge more and more into the lake
A living sacrifice
For the Lady

And when I emerge, dripping,
I have risen from my dirt
I stand different
New

Hail You that stay at the Ford

******

Un fragment de mon propre travail autour de la symbolique de la Lavandière du Gué. Pour l’ambiance c’est tout à fait cette image. Pour la pratique, une méditation et une douche rituelle adaptée du rite traduit par Siduri (avec du roïbos).