Bienvenue dans le Sanctuaire virtuel de la Déesse irlandaise

Vos témoignages

Social Justice and a Goddess of Sovereignty and Battle

Un témoignage en anglais, pas trop touffu ni compliqué, sur les applications de la voie guerrière. Pourquoi honorer une Déesse « de la guerre et de la bataille » ? Qu’est-ce que cela veut dire ? Que signifient « paix » et « justice » ?

Mots clés : Souveraineté, privilèges, émeutes, contexte mondial déclinant.

Contexte (en très gros) : les soulèvements récents à la suite du meurtre accidentel (quelle expression…) de deux enfants noirs aux USA.

Strixian Woods

Photo courtesy of:  oaklandlocal.com Photo courtesy of: oaklandlocal.com

« I shall not see a world that will be dear to me…..

Wrong judgments of old men

False precedents of lawyers… »

the words of the Morrigan from the second battle of Moytura

I have been asked many times why I worship a goddess that is intrinsically tied to battle and strife, why would I want to bring that type of energy into my life and the world. Most of the time, these types of questions come from people who have lived their lives wrapped up in the warm blanket of privilege, people who have had the ability, through color of their skin or their economic class, to indulge in the more benign methods of opposition to oppression like petitions and letter writing campaigns. We live in a nation that was founded and grew to prosperity on the backs of minorities and the poor and that continues…

Voir l’article original 549 mots de plus


Projet collectif pour les 4 ans de l’Antre, appel à contributions !

Alors voilà l’idée.

Comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, quand on trouve un manque dans le milieu… il faut se lancer. Beaucoup de lecteurs ici n’ont pas la possibilité de lire les ressources anglaises, certains articles, etc., et les « ouvrages polythéistes » spécialisés ne sont pas traduits dans notre langue, ça peut refroidir un peu et manquer. Puisqu’il s’avère aussi que malgré tout, avoir des textes éparpillés sur un blog ça n’est pas toujours pratique, et qu’on ne peut pas les emporter avec soi… Il me semble que le moment est venu de se rassembler tous pour créer le premier ouvrage collectif francophone dédié à Morrigan. Que cela nous ferait plaisir, et que nous en avons besoin. Il me semble que ça ne sera pas facile à mettre en place, et que ça me demandera un boulot fou, donc je me vois mal annoncer la sortie du livre pour l’année prochaine, et le 5e anniversaire de l’Antre (même si ça serait bien swag faut avouer). Cela dépendra de vous, de votre envie de vous investir et de votre réactivité, ainsi que de mon emploi du temps, de la possibilité de trouver quelqu’un qui prendra plaisir à réaliser une mise en page au moins lisible, sinon chiadée, etc. Au bout du compte, nous aurions au pire un fichier pdf très simple mais clair qui rassemble tous nos textes, au mieux un livre un chouilla travaillé, et qui serait disponible sur Lulu.com. Car je suppose que beaucoup rêvent d’une version papier et non juste d’un pdf.

Par souci d’esprit pratique, je recevrai dans un premier temps des contributions uniquement jusqu’à Beltaine 2015. Cela fait une demie année, avec des symboliques fortes, et si jamais assez de gens se donnent la peine d’ici là, on aurait réellement une chance de sortir l’ouvrage à l’Equinoxe d’automne 2015, ou à Samhain. Sinon, j’étendrai les contributions jusqu’à la date anniversaire, et la publication ne serait envisageable qu’en 2016.

Par autre souci d’organisation, je songe à créer une catégorie spécifique sur le forum de l’Antre, avec une partie entièrement publique, voir la possibilité de commenter en étant invité, et une partie réservée aux membres pour gérer mieux les posts de ceux qui souhaitent s’investir dans des articles et dans le projet entier. Selon les commentaires qui seront laissés à la suite de cet article, j’aviserai, mais je pense que c’est la meilleure solution, par mail ça ne sera pas gérable, et Facebook tout le monde n’y est pas, et en plus les groupes n’offrent aucune possibilité de hiérarchiser et de créer des sujets à part.

Mon boulot sera assez énorme. Entre mes articles persos, gérer le forum, les mails, les fichiers, la relecture et correction de l’ensemble, la communication… Il faudra que vous passiez le mot et que vous soyez cadrés, sinon on aura un peu de mal ^^’ Il faudra supporter mes rappels constants pour que tout le monde reste au courant de l’avancée et des dates butoires. Ce que j’attends de vous ? Allons-y :

– Des poèmes et/ou des chansons
– Des prières et des invocations
– Des méditations, qu’elles soient « guidées » (faites pour être enregistrées ou retenues et mises en pratique) ou qu’il s’agisse de compte-rendus de méditations personnelles
– Des réflexions sur la pratique avec Morrigan, vos récits d’expérience
– Des témoignages d’hommes ! S’il vous plaît, vous êtes tellement discrets, j’aimerais tellement avoir vos récits d’expérience pour agrandir le panorama
– Des éventuels dessins s’ils peuvent être mis en noir et blanc. A voir selon la taille / le poids du fichier, ça peut être intégré au pdf. Si on produit une version papier chez Lulu, ça ne sera que du noir et blanc, et pas d’excellente qualité…
EDIT : mise à jour au sujet des types de participations, élargissement à d’autres médiums que l’écrit.

A noter : je n’ai pas de problème avec les textes que vous avez déjà publiés à d’autres endroits, et vous pouvez aussi me rappeler les témoignages qui apparaissent déjà sur ce blog. Le but est de tout concentrer à un seul endroit ! Or je ne visualise pas bien la quantité de ce qui est déjà disponible, et du nombre potentiel de participants… Il est évident que si nous avons de textes entièrement inédits, ça sera plus chouette, mais ici, on vise large.

A noter 2 : malheureusement je pense que je ne serais pas en mesure d’accepter les traductions d’articles / prières US. Si certaines choses vous tiennent à coeur, proposez-les. Mais il faudra que je vois individuellement avec chaque auteur anglophone sa politique de propriété intellectuelle, selon qu’il s’agit du pdf ou du livre, il me faudra des autorisations écrites, tout le monde n’aura peut-être pas la même etc…

Une question importante je suppose : le coût. Pour l’instant je n’en sais rien. Selon le travail que ça demandera, je me vois mal y mettre 0, car l’investissement en temps et énergie est énorme. Cependant, j’aimerais que ça reste absolument modique. Si je passe par Lulu, je dois regarder s’il y a une « taxe » sur l’hébergement du pdf chez eux, et ensuite à combien ça revient, et le prix minimum que je peux fixer, mais à l’heure actuelle j’aimerais que ça ne dépasse pas 5 euros au total, avec une marge minime par pdf pour ma part. Si c’est une version papier, c’est pareil. Chez Lulu ça sera annoncé à l’avance selon le format du livre, le noir/blanc, le nombre de page, le type de reliure etc, on pourra vite faire une estimation, autour de 10 euros pour un petit livre, et ensuite ne pas rajouter une grosse marge (la faire similaire à celle du pdf selon). C’est à étudier.

Voilà ! J’espère qu’il y aura des enthousiastes parmi vous. Ceci n’est qu’une étape de brainstorming. Donc je suppose qu’il y a encore d’autres possibilités auxquelles je n’ai pas pensées. J’attends tous vos commentaires et toutes vos suggestions.


Découvrir Morrigan et se découvrir polythéiste

Voici un témoignage touchant comme on les aime. A la fois une sorte de parcours spirituel dans la progression vers la croissance, et aussi la découverte d’une divinité et le début d’un travail polythéiste. Je vous poste l’introduction, précédée du lien pour voir directement l’article sur la page originale d’Aelthan.

« Quand j’étais ado, il y a eu quelques années où j’ai cru en Dieu. Je dis en Dieu, je veux dire le Dieu judéo-chrétien. A cette période, j’ai eu un moment où les idées me séduisaient beaucoup. Mais tout le reste, autour, me gênait. L’hypocrisie d’un système richissime prétendant être tourné vers les pauvres, toute la grandiloquence des mises en scène et le comportement très prétentieux d’une bonne partie de ses suiveurs, du mépris vers les autres croyances. Et puis les limitations, les obligations… J’ai gardé ce point de vue de se dire « ça n’est pas parce qu’il y a des conneries marquées dans la bible qu’il n’y a que des conneries ». Et après ça, j’ai arrêté de croire. Cela me manquait parfois, mais je ne me reconnaissais nullement dans ce Dieu là, et les autres ne n’allaient pas plus que ça.

Et puis Elle est arrivée. »