Bienvenue dans le Sanctuaire virtuel de la Déesse irlandaise

Aspect « sauvage » (wild, earth)

Poème pour Macha

Un poème de Phro Nesis, qui nous invite à réfléchir à l’aspect « sauvage » de la Morrigan à travers son visage de Macha.

A titre personnel, j’y vois une forme de méditation et de louange de la puissance de vie de Macha. Ce texte mélange ainsi une ode guerrière au visage traditionnellement plutôt Souverain de Morrigan. (Dans les mythes, Macha n’est pas celle qui se bat sur les champs de bataille à proprement parler, mais plutôt celle qui, dans un mariage juste, accorde l’abondance souveraine. C’est plutôt un aspect de la Terre souveraine.)

Macha
Rouge comme les flammes que ton sang guerrier épuise
Rouge comme le soleil couchant sur ta Terre que tu défends ardemment.
Macha, gardienne de mes territoires secrets et intérieurs, fertiles et extérieur,
Tu es mon bouclier face à toutes les invasions.
Ta couleur est la trace indélébile de tes séjours dans l’Autre Monde d’où tu viens et où tu vas.
Dame nourricière tu nous apprends où chercher nos ressources et à réclamer ce qui nous est dû.
Pour survivre, jamais pas avidité, tu nous aides à devenir guerriers.
Que le soleil soit ta trace, de l’aube au couchant , de l’hiver au printemps.

 


« Wolf », First Aid Kit

« Wolf », First Aid Kit 

Wolf mother, where you been?
You look so worn, so thin
You’re a taker, devil’s maker
Let me hear you sing, hey ya hey ya

Wolf father, at the door
You don’t smile anymore
You’re a drifter, shapeshifter
Let me see you run, hey ya hey ya

Holy light, oh, guard the night, oh keep the spirits strong
Watch it grow, child of wolf
Keep holdin’ on

When I run through the deep dark forest long after this begun
Where the sun would set, trees were dead and the rivers were none
And I hope for a trace to lead me back home from this place
But there was no sound, there was only me and my disgrace

Hey, hey-hey, hey, hey
Hey, hey-hey, hey, hey
Hey, hey-hey, hey, hey
Hey, hey-hey, hey, ya.

Wolf mother, where you been?
You look so worn, so thin
You’re a taker, devil’s maker
Let me hear you sing, hey ya hey ya

Wolf father, at the door
You don’t smile anymore
You’re a drifter, shapeshifter
Let me see you run, hey ya hey ya

Wayward winds, the voice that sings of a forgotten land
See it fall, child of all
Lend a mending hand

When I run through the deep dark forest long after this begun
Where the sun would set, trees were dead and the rivers were none
And I hope for a trace to lead me back home from this place
But there was no sound, there was only me and my disgrace

Hey, hey-hey, hey, hey
Hey, hey-hey, hey, hey
Hey, hey-hey, hey, hey
Hey, hey-hey, hey, ya.


« The Coven »

the_coven_by_mademoiselleortie_d8ug9cn-fullview

Auteur: Mademoiselle Ortie
Source: http://mademoiselleortie.deviantart.com/art/The-Coven-534876503


The Morrigan

tumblr_n6lp4pPtX01ru6zs2o1_1280By Anima Somnia


« Shapeshifter »

Voici une magnifique peinture réalisée par notre Caitlin Darkmoon.


Image

Morrigan tribale

Morrigan (c) Freddy Scribbles


Rapport aux éléments

J’ouvre ce sujet et j’espère l’étoffer avec le temps.

Je pense que c’est la plus méconnue de Morrigan, et pourtant cela semble couler de source. Cela fait partie de son côté inaccessible, incompréhensible, mystérieux, qui se conjugue à sa connaissance du monde animal. En effet, la Déesse, qui maîtrise la Nature, ne fait qu’un avec elle, a un rapport extrêmement étroit et puissant aux éléments. Et les mythes le confirment par des épisodes troublants. Je dresse ici des pistes d’exploration symbolique liée aux différents éléments.

L’eau : divination, passage dans l’Autre Monde, transformations, fertilité, ….

Le feu qu’Elle est capable de faire pleuvoir, de créer/manifester d’après référence mythologique.

L’air : ses shiftings en oiseaux, la liberté (pas de carcans etc), ….

La terre, son royaume, aussi bien dessus que dessous, la fertilité, la royauté, la vie, la mort….

C’est un rapport assez complexe que je ne saisis pas encore bien. Elle peut à la fois comprendre complètement, comme de l’intérieur, et donc utiliser un élément à la perfection, le manipuler. Mais cela va plus loin que la manipulation ! Apparemment Elle est capable de manifester entièrement un élément dans le monde commun sans qu’il n’y fût déjà. Et je pense qu’Elle doit aussi être en mesure de communiquer et diriger les Êtres élémentaires (qui sont des entités au même titre que les Fées).

A compléter.


« Magie animale », rapport aux animaux

J’ouvre ce sujet et j’espère l’étoffer avec le temps.

Une des « médecines » les plus fortes de Morrigan est la magie animale. En effet, Elle est à la fois Déesse de la Terre, mais aussi de la Nature, un peu comme Cernunnos. De fait, Elle possède une connaissance et une compréhension complète, qui lui procure une maîtrise du royaume animal. Cela reste très vaste :

Communication animale : dialogue avec les animaux, pour apprendre d’eux mais aussi leur confier des choses, ce qui rentraîne l’étape suivate :

Envoi de messagers : Elle les charge en effet d’aller donner des messagers aux Hommes. Soit juste par leur présence, soit même en les dotant momentanément de parole.

Shapeshifting : Elle-même est capable de se transformer. En corbeau/corneille, en héron, en lièvre, en anguille, …

Rites ? Je dois essayer d’en retrouver la trace, mais Elle doit aussi probablement exécuter des rites de magie animale (notamment avec le sang de certains animaux)

A compléter.


Les Visages de Morrigan III : Morrigan et le Sang

Un sujet un peu délicat à traiter, et en plus je n’ai pas encore tiré au clair tous mes ressentis.

Pour amorcer la chose je dirai simplement que mes expériences personnelles m’ont montré 3 choses sur la pureté et le caractère sacré du sang :
1) Morrigan n’est nullement importunée que je pratique lorsque j’ai mes règles
2) L’offrande la plus rare et la plus précieuse pour Elle est mon sang frais.
3) Elle m’a donné des visions de sacrifice…. me couper donc, mais aussi prélever du sang d’animaux

Elle est traditionnellement associée au sang comme étant la Déesse Guerrière et Faucheuse, proche de la violence. Mais pour moi c’est vraiment beaucoup plus profond. Le sang évoque pour moi une couleur à part, particulière : entre le rouge et noir (qui sont ses couleurs), il a cette profondeur, cette densité… comme s’il était « chargé ». J’ai l’impression que finalement, sans qu’on se l’avoue, le sang est un tabou dans notre société : entre surabondance (photos/vidéos chocs, séries et films, pubs etc) et tabou, car finalement on a uniquement à faire à un sang factice, artificiel. Et Morrigan est la Reine des Secrets, des choses cachées – Reine du Sang ? Pour moi oui. Et justement Elle règne aussi sur le sang caché des menstrues, sur la Fertilité.

Ça peut paraître  étrange à première vue, mais Morrigan de toute façon a un rapport extrême à la vie : Celle qui prend, et mais aussi celle qui veille très précieusement sur la Vie. Et cela passe par le sang. Et le sang menstruel qui est l’origine du cycle de la Vie. D’ailleurs, Morrigan est une Déesse de la Terre, chtonienne, comme Epona et bien d’autres, qui correspondent justement au domaine de la fertilité. J’aimerais mener des expériences et recherches plus concrètes à ce sujet, mais pour moi le lien est déjà là.

Cet article sera édité avec le temps.

MAJ : un petit ajout rapide depuis le forum :

« Après tout dans certains textes classiques on la dépeint avec une chevelure flamboyante… et donc on ne fait qu’un pas pour associer au rouge et au sang. Ensuite, déesse guerrière, sans passer par quatre chemin, quand on se bat que ça soit à la hâche à l’épée etc on se tranche en morceaux et ça gicle  Dans les textes classiques encore une fois, on la représente comme « la lavandière du gué » : elle lave le SANG sur des tissus (vêtements guerriers), et ça annonce la mort à venir. Le sang c’est aussi la vie, le fluide vital, et la fertilité. «