Bienvenue dans le Sanctuaire virtuel de la Déesse irlandaise

Partie collective

Poème pour Macha

Un poème de Phro Nesis, qui nous invite à réfléchir à l’aspect « sauvage » de la Morrigan à travers son visage de Macha.

A titre personnel, j’y vois une forme de méditation et de louange de la puissance de vie de Macha. Ce texte mélange ainsi une ode guerrière au visage traditionnellement plutôt Souverain de Morrigan. (Dans les mythes, Macha n’est pas celle qui se bat sur les champs de bataille à proprement parler, mais plutôt celle qui, dans un mariage juste, accorde l’abondance souveraine. C’est plutôt un aspect de la Terre souveraine.)

Macha
Rouge comme les flammes que ton sang guerrier épuise
Rouge comme le soleil couchant sur ta Terre que tu défends ardemment.
Macha, gardienne de mes territoires secrets et intérieurs, fertiles et extérieur,
Tu es mon bouclier face à toutes les invasions.
Ta couleur est la trace indélébile de tes séjours dans l’Autre Monde d’où tu viens et où tu vas.
Dame nourricière tu nous apprends où chercher nos ressources et à réclamer ce qui nous est dû.
Pour survivre, jamais pas avidité, tu nous aides à devenir guerriers.
Que le soleil soit ta trace, de l’aube au couchant , de l’hiver au printemps.

 


Poème de travail sur la Souveraineté personnelle, par Phro Nesis

C’est avec un immense plaisir que j’ai reçu de nombreuses contributions de Phro Nesis par email. Pour rappel, vous pouvez toujours soumettre vos textes personnels sur l’Antre, et quand j’ai un moment je les lis attentivement pour voir s’ils peuvent convenir à l’Antre.  Vous trouverez ici un poème de travail sur la Souveraineté personnelle.

Tu es vie, tu es mort
Souveraine déesse
Coasse, coasse encore
Corneille prophétesse
Toi qui prends et donnes le pouvoir à toute chose
Ton cri perçant, du plus profond de la nuit,
Ouvre mes perceptions et m’incite à me reconquérir, à me relever.
Plus jamais à genoux !

.


Accéder à son pouvoir : tirage d’Iria Del

Voici un tirage avec des énergies parfaitement guerrières réalisé par Iria Del (page originale) :

« 🍎EMPOWERMENT🍎

Tu veux accéder à ton pouvoir? Sans peine, sans te salir, sans effort, sans larmes, sans difficultés… Le vrai pouvoir n’est malheureusement pas un shoot lumineux prêt à mâcher livré sur un nuage cotonneux par des anges bienveillants. Bien souvent, c’est une chute dans l’abîme, une quête effrayante, non balisée, une invitation à croquer le fruit interdit qui te guérira ou t’empoisonnera. Les garanties n’existent plus ici. Tu es sur le territoire des saintes guerrières, de celles qui arrachent leur droit à être elles-mêmes parce que personne ne les laissera incarner leur vérité. Plus de permission à demander. C’est seule que tu pourras y arriver. En gardant tes trésors pour toi au lieu de les déposer aux pieds de ceux qui les piétinent. Si tu as besoin de temps pour laisser ce pouvoir exploser, sois patiente et stratège. Joue le jeu de la sérénité. Et le moment donné, abats tes cartes.« 


October Devotional Challenge

Dans le même genre que le « inktober » (défi de dessin du mois d’octobre: 1 jour = 1 dessin), un défi dévotionnel sur/pour La Morrigan.
Le mois d’octobre permettait évidemment de conclure en beauté sur Samhain mais c’est un défi applicable/modifiable à l’envie assez facilement pour correspondre aux autres mois. (La traduction suit l’original)

Challenge proposé par le groupe Facebook « Morrigan, Great Queen »

  1. Corbeau
  2. Poésie
  3. Épée
  4. Rouge
  5. Corneille
  6. Bénédiction
  7. Badb
  8. Louve
  9. Prière
  10. Lance
  11. Noir
  12. Sang
  13. bougie
  14. Macha
  15. Anguille
  16.  Chanson
  17. Cheval
  18. Offrande (sacrifice/don)
  19. Os
  20. Symbole
  21. Nemain
  22. Génisse
  23. Plume
  24. Autel
  25. Expérience
  26. Prophétie
  27. Celtique
  28. Morrigan
  29. Rêve
  30. Bannière/étendard
  31. Rituel

Source: https://www.facebook.com/greatqueenmorrigan/photos/a.128282951078826/335321010375018/?type=3&theater

Aubépine.


Donnez-lui du sang

Une poésie de Lillian Mardöllsdottir, « Give Her blood« . La version française que je propose suit l’originale.

***

Give her Blood

Give Her milk as thanks for prosperity
Give Her honey for sweetness and good relations
Give Her butter to give Her your best
Give Her blood

Give Her action to show your integrity
Give Her weapons to show your commitment
Give Her justice because it is what She demands
Give Her blood

Give Her poetry to praise Her power
Give Her magic as it is Hers
Give Her dreams to build or destroy
Give Her blood

Give Her flesh to feast upon
Give Her bones to build upon
Give Her feathers to fly upon
Giver Her blood

Red, red, red,
flowing and deep
life as it swirls in bodies
death as it falls on the ground
life again as it feeds the grass.
Give Her blood

Red, red, red,
whispering or thundering
flowing or clotting
singing or screaming
leaking or surging
Give Her blood

Red, red, red,
iron in the water
wine in the bottle
strength in the heart
Give Her blood


Traduction proposée (Valiel, et petit coup de main de Caitlin):


Donnez-lui du sang

Donnez-lui du lait en remerciement pour la prospérité
Donnez-lui du miel pour la gentillesse et de bonnes relations
Donnez-lui du beurre pour lui donner ce que vous avez de meilleur
Donnez-lui du sang

Donnez-lui des actes pour prouver votre intégrité
Donnez-lui les armes pour montrer votre engagement
Donnez-lui la justice rendue, c’est ce qu’Elle exige
Donnez-lui du sang

Donnez-lui de la poésie pour louer Sa puissance
Donnez-lui de la magie, puisque c’est Son domaine
Donnez-lui des rêves pour construire ou détruire
Donnez-lui du sang

Donnez-lui de la chair, pour qu’Elle puisse se régaler
Donnez-lui des os, pour qu’Elle puisse créer
Donnez-lui des plumes, pour qu’Elle puisse voler
Donnez-lui du sang

Rouge, rouge, rouge,
Profond et ruisselant
La vie qui tourbillonne dans les corps
La mort qui tombe sur le sol
La vie à nouveau tandis qu’il nourrit les herbes
Donnez-lui du sang

Rouge, rouge, rouge,
Qui murmure et qui tonne
Qui coule ou coagule
Qui chante ou qui hurle
Qui s’échappant ou qui jaillit
Donnez-lui du sang

Rouge, rouge, rouge,
Du fer dans l’eau
Du vin dans la bouteille
De la Force dans le cœur
Donnez-lui du sang.


Une lettre à Morrigan

J’ai le plaisir de partager aujourd’hui avec vous un magnifique poème en langue anglaise (qui ne devrait pas être trop illisible avec googletrad) de l’un de suivants du groupe. Merci infiniment à Oliver Leôn Hêrês d’avoir partagé son texte avec nous !

 

« For the Morrigan, January 26th 2017.

You wash the wounds of warriors,
Goddess, washing away the wine stains
Of blood and carnage. You know
The dreads of war inside and outside
The heart of a soldier.

You’ve seen my wounds and can name them.
You’ve seen my scars and touched them.
You’ve known my war and can count the fallen.

In your majesty, you bring victory and strength.
I praise you in your sovereignty and thank you
For recognizing mine, my crown with
All of its scars and hard-won wisdom.
You peel off my armor and ask for
Honesty and trust. You scrap the gore
From my fingernails and knuckles.

You know my throat still aches from
Laughing (I outlived him), that mad
Mad laughter of surviving the worst
My enemy had offered. You know
My eyes still look for him, wary of
Another fight, another death. You
Know the throne of my heart was shaken
To the core but remains unbroken.

You pitch the bloody bath water
Outside the war tent. You wrap me
In the cloak of a victor, the survivor’s
Gift. You clean my sword, shield, and
Spears as I sit wearily at your feet
By the fire.

I can see wyrd in the flames, in
My hands, and your eyes, phantom queen.
You know a champion’s fate. You
Know war for yourself. When the army
Packs up and goes home, who
Cleans up the battlefield?
Who mourns the dead?
Who holds your hands as you keen?

In this loss, we support each other,
Honouring the dead in our hearts.
Still we breathe and celebrate life.
We laugh, joke, and smile.
O you, the goddess of ordeals are also
A goddess of healing, of easing pain
After the long fight.

In your raven flight, you keep
Watch over me, as I shoulder my
Weapons and turn towards the true
Heart of my home. You see the fate
Lines that guide me after battle. You
Know the winding way home, that
Old wyrd I walk as a wounded warrior.

May my injuries heal wholly and
My scars knit cleanly. May I find
Peace of heart after this most brutal
War. May you know victory everlasting.
May you know the happiness of
The truthful warrior’s heart. May
We both carry and know home
In our hearts. Hail the Morrigan! »