Bienvenue dans le Sanctuaire virtuel de la Déesse irlandaise

Les Sessions rituelles

Roulement spirituel solidaire pendant la pandémie

J’arrive donc ici avec un peu de retard, puisque les journées s’enchaînent extrêmement rapidement, et je suis au four et au moulin. Je l’avais mentionné sur Instagram, un mot express sur Facebook, et aussi sur le forum, mais voici un article à part entière pour clarifier un maximum ce qui se trame. Voici pour commencer l’annonce telle qu’elle a été rédigée par le groupe :

En résumé

« Bonjour à toutes et à tous,

En ces temps de trouble nous avons décidé avec plusieurs sorcières, prêtresses et autres praticiens spirituels de vous proposer chaque jour un rituel, une guidance, un travail spirituel pour vous soutenir tout au long de la semaine, chaque jour, sur plusieurs semaines. Le but est de vous offrir des refuges différents riches de nos univers spirituels variés.

  • Lundi: prières communautaire auprès de la Vierge Marie avec @les.messagers.de.julien
  • Mardi: Rituel pour regagner sa souveraineté personnelle avec la Morrigan chez @phronesisnox
  • Mercredi: Rituel de lâcher prise et de visualisation avec l’énergie de Perséphone chez @eglantine.faun
  • Jeudi: Rituel avec Brigid pour apaiser le  foyer et faire naître la solidarité avec @lisbeth.nemandi
  • Vendredi: Rituel d’apaisement avec Vénus chez @S0ul_shad0w
  • Samedi: temple païen virtuel, recueillement et centrage avec @valielelentari
  • Dimanche: évacuer ses peurs et guérir avec le feu de Sekhmet chez @ashcoloured« 

Maintenant je prends un peu le temps de vous expliquer plus en détails.

Vous avez vu apparaître son nom sur le blog depuis plusieurs mois maintenant si vous suivez les nouvelles publications Phro Nesis est une collègue prêtresse de Morrigan, et comme vous vous en doutez, nous discutons régulièrement (Elle officie essentiellement via Instagram pour l’instant, et j’ai publié quelques uns de ses textes ici). Dans le cadre de notre travail public, chacune de notre côté avons été poussée à organiser quelque chose. Rapidement nous nous en sommes aperçu et avons échangé à ce sujet, pour savoir dans quelle mesure il serait intéressant, voire important, de mettre les choses en commun. Les choses sont alors allées très vite, puisqu’il a lancé son appel, j’ai clarifié ma communication avec la Déesse pour voir ce qu’il était bon que je fasse de mon côté, et pendant ce temps-là les signaux de fumée ont porté, les mps se sont emballés, et Phro Nesis a réuni d’autres praticiennes dans cette initiative, de façon à ce que chaque jour de la semaine comprenne un moment spirituel collectif.

Puisqu’on est dans les articles à cœur ouvert, je peux continuer ici : vous pourrez probablement vous étonner qu’apparaissent ici des horizons radicalement différents les uns des autres, en terme de pratiques et de cultures. Si vous me suivez depuis longtemps, vous devez savoir qu’en temps normal je n’aime pas du tout tout mélanger, que je scrute très longtemps avant de faire quelque chose, que je décortique tout, que j’ai besoin de tout baliser (notamment en terme d’éthique)… Ici il a fallu que je saute du jour au lendemain dans le grand bain. Je n’avais pas le temps et l’énergie de faire barrière à tout, de tout examiner. Peut-être que dans quelques temps, encore une fois, je me dirais que j’ai eu tort. Mais à l’heure actuelle, je n’ai pas eu de mise en garde, j’ai accepté de suivre un mouvement lancé. C’est quelque chose qui me fait très peur car je suis tout le temps dans la rigueur (et le contrôle diront certains), que je préfère la prudence et la lenteur. Mais cette fois j’ai accepté d’agir différemment, en dehors de ma zone de confort, comme c’est le cas depuis tous les derniers jours. La pureté morale et spirituelle n’existe pas, de la même façon que la perfection n’existe pas. Pour arriver à travailler en équipe, pour jouer le collectif, il faut faire des compromis. Il y a des croyances et des pratiques vraiment très loin de miennes. Mais ce qui comptait, c’était de mettre en place une chaîne solidaire.

Dans cette chaîne, vous trouverez donc des pratiques plutôt magiques, des choses moins « agissantes » comme des prières, ou un temps e recueillement, des pratiques plutôt païennes mais aussi un moment de dévotion avec Marie. Oui, sur ce site dévotionnel polythéiste, à la Déesse Morrigan il y figurera bien cette proposition de travail avec Marie. Je ne connais que peu voire pas les praticiens qui sont rassemblés ici à l’exception de Phro Nesis. Je suis le travail artiste d’Ashcoloured, je ne connaissais pas son travail spirituel. Et je suis en pointillé le travail de Lisbeth Nemandi (comme pas mal de monde) depuis un moment aussi. Mais ça ne fait pas de moi une experte vis à vis de leurs travaux et de leur éthique. Cependant, j’ai quand même vu et entendu du sérieux, et je sais que chacun a proposé quelque chose qui est dans sa spécialité, pas une divinité ou un travail inconnu, et qu’elles pratiquent depuis des années. Au final tant pis que nous ne soyons pas toutes et tous d’un collectif spirituel homogène (ex: un cercle druidisant). Il n’y a que très peu d’homogénéité dans le paganisme en général, et encore moins en France je crois. Je trouvais qu’il était important de dépasser nos différences dans le moment que nous traversons.

Chaque praticien.nne a normalement détaillé en bas de chaque poste sa façon de travailler et le type de service proposé. Parfois en live, parfois en différé. Parfois un rite auquel participé, parfois une prière à recevoir, etc.

Positionnement éthique

Si je ne me trompe pas, nous nous sommes toutes et tous mis.es d’accord sur une ligne de base :

  • aucun.e d’entre nous ne substitue aucun service (acte spirituel ou magique) au respect des consignes sanitaires ;
  • aucun.e d’entre nous ne propose son service pour résoudre la crise sanitaire (et encore moins guérir le virus) ;
  • aucun.e d’entre nous ne propose de guérir la planète ;
  • aucun.e d’entre nous ne propose son service en remplacement de pratiques spirituelles personnelles ;
  • aucun.e d’entre nous ne propose son service en remplacement d’action de solidarité au quotidien (des actes sociaux) ;
  • aucun.e d’entre nous ne propose son service en substitution d’une consultation psychologique ;
  • aucun.e d’entre nous ne fait payer le service proposé ;

Ces activités ont pour but de :

  • Fournir un cadre de pratique à distance pour les personnes qui en ressentent le besoin (parce qu’elles n’ont pas de tradition, pas de coven etc) ;
  • Fournir un service de soutien spirituel ;
  • Fournir un cadre et un moment pour travailler sur soi ;
  • Fournir un cadre et un moment pour travailler sa spiritualité ;

Notez que vous trouverez des compléments sur ma propre démarche et ma position éthique ici. Et le reste arrive demain dans le prochain article, où je vous expliquerai les spécificités de ce que je propose. EDIT : c’est par ici.